aller à la navigation

Dungeon Hunter 2 - iPhone janvier 5 2012

Infos : , rétrolien

Il y a quelques temps, je vous parlais de Dungeon Hunter premier du nom. Ce deuxième volet améliore un peu l’expérience mais n’apporte pas grand chose. Vous devez vous dire “Encore un petit RPG sur iPhone…” et vous êtes tout à fait dans le vrai.

Pour être honnête, j’ai hésité à écrire ce billet car les évolutions sont plutôt minimes et la review accordée au précédent peut complètement s’appliquer à celui là. Je vais plutôt m’appliquer à distinguer clairement les changements, même s’il ne sont pas nombreux.

Tout d’abord, le jeu est visuellement meilleur. Les graphismes sont améliorés, les menus moins austères, l’ensemble est plus détaillé, bref, les devs ont montrés qu’ils maitrisaient mieux le support. Presque de quoi s’impatienter sur le troisième épisode. C’est une bonne chose, mais ce n’est pas suffisant pour l’élite du RPG que je représente.

Donc on va plutôt chercher ailleurs les petits trucs nouveaux. Bon, au niveau scénar, ça ne casse toujours pas trois pattes à un raptor et c’est pas très joyeux globalement (pour un kikoolol c’est même carrément déprimant). Enfin, je passerais sur la fin que je n’ai pas encore tout à fait bien compris, mais cela se passe toujours à Gothicus, c’est déjà pas mal.

Mauvaise nouvelle, pas de changement dans les classes des personnages, on commence par choisir entre les trois même classe que dans le premier : mage, brigand ou guerrier. La nouveauté est qu’on se spécialise passé un certain niveau, avec un choix parmi deux orientation, on a donc 6 classes au final. C’est déjà beaucoup mieux. Je vous disais dans la review du premier que cela impliquait 3 raisons de finir le jeu mais pas plus, et bien là on en a 6. Auxquelles s’ajoute un mode difficile. Pour les puristes, cela fera alors 12 raisons de finir le jeu.

Dans la catégorie des petits plus, on notera une mise en scène que j’ai trouvé un peu moins brouillon mais malgré tout pas top. Il y a aussi deux fois plus de succès à débloquer et donc, logiquement, plus d’heures de jeu pour tout faire. Vu la durée de vie initiale, ce n’est pas forcément une mauvaise chose.

Finalement, le gameplay ne change pas dans cet épisode, c’est très bourrin et simpliste. Du Hack’&’Slash de base sans finesse. Très divertissant et défoulant, parfait pour passer le temps, cela reste quand même assez léger de nos jours. Mais a suffit à m’amuser quelques temps. J’ai fini le jeu en quelques heures (10 ou 15, y’a pas de compteur) et je ne pense pas y revenir.

Dernier petit truc pour ce DH2, il y a un mode multijoueurs (online ou en local avec plusieurs iPhone qui font des choses sales ensemble côte à côte ou à distance). Hé bien figurez-vous que je n’y ai pas touché. Donc je ne pourrais pas en dire grand chose mais, dans tous les cas, c’est un plus au jeu donc forcément bien :)


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 61 articles | blog Gratuit | Abus?